Suivez-nous sur:

MA VIE, C’EST LE CHRIST !

 

mej2

Aujourd’hui 17 juillet 2017, débute le camp MEJ pour cette année à Jacmel chez nos sœurs à Lamandou. Nous avons laissé Marie Régine, le lieu du rassemblement à 10 heures et nous sommes arrivés aux environs de midi.  Après un long moment de pause et de repos on a fait l’ouverture du camp.mej3

Chaque matin on a une séance de sport puis la prière suivie de l’Eucharistie. Et après le déjeuner, il y a l’arrangement des coins puis l’emploi. Tout est question de concours, Génie, présentation hymne, emploi, ponctualité, silence… Ce qui aide les Méjistes à être bien motivés et à participer à tout ce qui se fait.

Le lendemain mardi 18 juillet, on a donné toutes les consignes pour la bonne marche du camp. Les Méjistes ont eu plusieurs conférences, la première, c’était sur l’historicité de la ville de Jacmel présentée par Macky Nazaire un animateur de Marie Régine et un ancien de Kenscoff. Il nous dit que c’est une ville qui a été fondée en 1698, première ville qui a été électrifiée en Haïti et aussi dans la caraïbe en 1925.

Une deuxième conférence pour ce jour sur la structure du MEJ présenté par Wendy le coordonateur au niveau salésien. Il présente le MEJ comme un escalier dont les différents groupes sont les marches. Les groupes ne font pas ce qu’ils veulent mais sont tous sous les ordres de leurs secteurs. Ces derniers sont des entités du MEJ qui gèrent tous les groupes. L’Equipe Nationale gère tous les groupes, les secteurs, les diocèses à travers le territoire. Chaque section du MEJ a une devise et un foulard établi par l’équipe nationale. Il a terminé en disant que le MEJ c’est la joie, c’est la gaieté, la solidarité, l’espérance, l’amitié.

Une troisième conférence autour de l’Eucharistie sacrement d’unité, centre et sommet de notre vie, pilier de la vie du Chrétien et élément essentiel du MEJ. Chacun à la communion devient un tabernacle pour le Christ. L’Eucharistie c’est vivre avec le Christ et vivre pour le Christ. Comme Méjiste vous devez bien participer dans les célébrations eucharistiques. Car la messe c’est la plus grande prière, c’est le sacrifice de Jésus-Christ que le Prêtre offre à Dieu sur l’autel. Puis dans l’après-midi, nous sommes allés visiter la ville de Jacmel accompagnés d’un groupe de Méjistes du diocèse de Jacmel.

On a eu, pour terminer la journée une dernière conférence sur l’historicité du MEJ par Roudy Joseph responsable général du secteur de Carrefour venu de Port-au-Prince. Dans son intervention il dit que le MEJ  a commencé en France en 1844 sous le nom d’Apostolat de la prière et institué par un prêtre Jésuite. En 1915 il a été connu sous le nom de croisade Eucharistique et en 1962 MEJ. Ce dernier est connu dans plus de 56 pays et a deux patrons : Saint Paul et Saint François Xavier. Il est venu en Haïti en 1970 par le Frère Charles de Goutard.

Le 19 juillet la première conférence était sur la liturgie, les années liturgiques, les temps forts, la signification des différentes positions et des différents gestes exécutés à la messe. Sans l’Eglise il n’y a pas de liturgie, sans liturgie il n’y a pas d’Eglise. « Nou se legliz, Legliz se nou. San nou pa gen legliz ». Dans l’après-midi, nous sommes allés à la plage « Raymond les bains » accompagnés de quelques membres de l’équipe nationale du diocèse de Jacmel. De retour on a eu une causerie avec Wendy sur le thème « comment un Méjiste peut-il vivre sa journée ». On a vu qu’il est très important qu’un Méjiste ait un carnet personnel et qu’il y a trois éléments essentiels qui sont : l’Offrande de la journée (Prière des Feu Nouveau), Rencontre de l’amitié (TAM), Révision ou relecture de la journée. Tous ces éléments doivent être figurés dans son carnet.

mej1

Le jeudi 20 juillet, ils ont eu  une causerie avec Sœur Monise Rodney sur l’Eucharistie autour de l’Evangile selon Saint Jean où Jésus dans son discours fait longuement référence à la manne qui avait nourri le peuple au désert. Donc elle invite les Méjistes à accorder beaucoup d’importances à l’Eucharistie pour devenir de vrais témoins capables de semer l’amour, la joie, la solidarité…

Les deux dernières conférences étaient portées sur la réalisation d’un panneau du MEJ et l’animation d’une réunion.

Et nous avons eu une soirée culturelle faite de danses, de chants, d’hymnes des différentes équipes et la remise des cadeaux aux gagnants et à tous les enfants. Sœur Gracitane Lundi a profité pour présenter de façon officielle sœur Mireille Pierre Villiat qui aura à la remplacer avec sœur Rose Antoine.

Nous disons merci au Seigneur pour tout ce qu’il nous a permis de réaliser durant ce camp, pour tout ce que nous avons partagé et appris, pour les amitiés qui se sont nouées, pour toutes les personnes qui nous ont accompagnées de loin ou de près, celles qui nous ont rejoints.

Merci à la communauté de Jacmel qui nous a accueillis, à ceux qui ont prié pour nous.