Suivez-nous sur:

12 janvier 2010-12 janvier 2018: Nou pa ka bliye

12 janvier

 

Déjà 8 ans après le tremblement de terre qui a dévasté Port-au-Prince et ses environs. Nous ne pouvons pas oublier, le devoir de la mémoire est sacré, en souvenir des milliers de victimes, en  hommage aux survivants encore traumatisés et surtout comme responsabilité envers nos enfants d’aujourd’hui qui ne doivent pas ignorer ce drame pour prendre les décisions justes en vue de réduire la vulnérabilité des gens et des biens. Car comme affirme l’ingénieur/géologue Claude Prepetit, en ces jours: « Au moment où l’on cherche à avoir une meilleure connaissance de la sismicité, il faut des mesures de mitigation pour réduire la vulnérabilité des gens. L’objectif et la finalité c’est de réduire les pertes en vie humaine et en biens matériel », nous n’avons malheureusement pas encore décidé de prendre des décisions drastiques au niveau du bâti et de l’éducation pour réduire réellement la vulnérabilité ».

Que cet anniversaire soit pour tous les Haïtiens un moment de réflexion et d’examen de conscience pour revoir notre engagement de réduire la vulnérabilité du peuple face à un nouveau séisme majeur.